Marie MACQUET

Débutée en octobre et sous la direction d’Anne Paul et d’Helle Pedersen, ma thèse a pour sujet la Tomographie haute résolution en ondes de surface de la croûte et du manteau supérieur sous les Pyénées. Deux méthodes seront utilisées pour cela :
- la corrélation de bruit sismique (tomographie de la structure crustale).
- l’inversion des mesures de dispersion de ondes de surface émises par les téléséismes (tomographie du manteau).

Les données mises à disposition pour cette étude proviennent de différent réseaux :
- Pyrope (PYRenees Observational Portable Experiment), 48 stations temporaires installées pendant deux ans dans le sud de la France et la côte Atlantique.
- IberArray, 3ème volet du projet TopoIberia, 70 stations temporaires qui couvrent le nord de l’Espagne.
- RESIF (réseau sismologique et géodésique français), réseau de stations permanentes.

La tomographie des Pyrénées permettra, entres autres, de comprendre la géodynamique de cette chaîne de montagne, en contraignant mieux par exemple la profondeur de MOHO, d’établir un modèle de vitesse et d’atténuation des ondes afin de mieux localiser les séismes, et, on l’espère, de répondre à certaines questions encore débattues (comme l’ouverture du Golfe de Gascogne et le mouvement de la plaque Ibérique...).

Voir aussi : http://isterre.fr/recherche/equipes/ondes-et-structures/theses-880/theses-en-cours-987/article/tomographie-sismique-des-pyrenees (résumé du congrès des doctorants 2012).