Mécanique des failles

 
Nous cherchons à comprendre les mécanismes de déformation dans les failles à différentes échelles de temps. La dynamique des failles et fractures est étudiée dans des contextes variés : séismes et répliques, essaims de séismes, séismes lents et tremors, glissements de terrain, déformation de la banquise, ou réservoirs géologiques.

 

L’équipe réalise une approche interdisciplinaire des connaissances en sismologie, physique des roches, géologie structurale et tectonophysique pour étudier les failles où de nombreux couplages sont présents et pour lesquels il faut prendre en compte :

- La nécessité d’intégrer plusieurs échelles d’espace : de la gouge à la zone endommagée, des segments de faille à la plaque tectonique.

- La nécessité d’intégrer plusieurs échelles de temps : de la rupture sismique à la rupture lente asismique puis à la dissipation visqueuse et au colmatage durant la phase intersismique.

- La nécessité d’intégrer les auscultations globales (sismologiques, géodésiques), aux observations des failles elles‐mêmes, qu’elles soient exhumées ou échantillonnées grâce aux forages profonds qui apportent, actuellement, les seuls observables « en direct » du cœur des failles actives.